L'Armée japonaise en Afrique

Nicolas Righetti a photographié durant deux semaines la seule base militaire japonaise hors du territoire national.

Djibouti, son principal atout sa position stratégique sur le golfe d'Aden, voie commerciale de première importance prisé des pirates somaliens.
Pour faire face a la piraterie, les détachements militaires de plus de 20 nations : le Japon la France les États-Unis l'Allemagne l'Espagne l'Italie la Chine la Pakistan il lutte en concert.

Déterminé à affirmer son engagement contre la piraterie, le Japon inaugura le 7 juillet 2011 la première et unique base militaire à Djiboutisi, située hors du Japon depuis la seconde guerre mondiale.

Derniers arrivés très appréciés par les Djiboutiens pour leur courtoisie, les Forces Japonaises d'Autodéfense (FADJ) déploient un détachement naval de deux frégates avec 400 marins et un détachement aérien de deux avion patrouilleurs et 180 militaires.

L'objectif initial est de protéger les navires battant pavillon japonais ou d’autres navires transportant des marchandises japonaises.